Alejandra Pizarnik

VERT PARADIS étrange que je fus lorsque voisine de lointaines lumières

J'accumulais des paroles très pures pour créer des silences nouveaux

Alejandra Pizarnik, Œuvre poétique, chez Actes Sud « Je ne connais pas les oiseaux, je ne connais pas l’histoire du feu. Mais je crois que ma solitude devrait avoir des ailes. »

© 2018 Les temps sont durs pour les rêveurs