FENÊTRE SUR L'UTOPIE

Elle est à l'horizon. Je fais deux pas en avant, elle s'éloigne de deux pas. Je fais dix pas de plus, l'horizon s'éloigne de dix pas. J'aurai beau marcher, je ne l'atteindrai jamais. A quoi sert l'utopie ? Elle sert à ça : à avancer.

Eduardo Galéano

© 2018 Les temps sont durs pour les rêveurs